Que faire ?  Il y a une chose à faire, qui fonctionne,
c’est adopter une bonne alimentation
!

  • L’obésité est un fléau qui réduit notre espérance de vie en santé
  • Réduit notre qualité de vie
  • Les régimes sont pénibles et ne fonctionnent pas
  • Les médicaments sont souvent inefficaces, avec des effets adverses

Les médicaments ne sont d’aucune aide pour vous faire perdre du poids, oublier les pilules et les régimes, ça ne marche pas !

Le seul fait de ne pas fumer, de ne pas être obèse, faire un exercice intense pendant 20 minutes ou plus, et d’avoir une bonne nutrition (réduire les mauvais gras, les sucres, le sel, les laitages, et augmenter les fruits, les légumes, les légumineuses, les céréales complètes, et réduire la viande et le poisson), vous donnent toutes les chances d’être en santé.  

Ce n’est pas une garantie de vivre centenaire, mais vous mettez toutes vos chances de votre côté. On sait que 78% des maladies chroniques dites « de civilisation » sont liées à de mauvaises habitudes de vie. Si vous changez votre style de vie et votre alimentation, vous réduisez de :

  • 90% le risque de diabètes type 2
  • 80% le risque de crise cardiaque
  • 50% le risque d’attaque cérébrale
  • 30% le risque de cancer

Mais surtout votre chance de vivre en santé plus longtemps augmente, et vous pouvez augmenter de quelques années votre espérance de vie. Est-ce que ceci n’est-il pas souhaitable, on a tous envie de vivre plus longtemps en bonne santé et voir grandir nos enfants.

C’est exactement ce que me disait un ami à Montréal, qui a finalement reconnu son obésité et il voulait changer son style de vie, pour voir sa petite fille devenir une adulte.  Il était dans la quarantaine, sa petite fille avait 2 ans, donc il savait que s’il ne prenait pas en main sa santé, il ne verrait peut-être pas sa fille grandir.

J’ai aussi fait la rencontre d’un ami polynésien, qui m’a invité à un BBQ, de la viande, il y en avait une montagne sur la table de la cuisine, des saucisses, des travers de porc, du veau. Une boucherie !  Mon ami avait 45 ans, clairement obèse, et deux semaines plus tard, il est mort d’une crise cardiaque. Ce fut un choc. Et avec la réflexion, je suis persuadé que son alimentation l’a tué.

 

Les preuves d’une bonne nutrition ?

Des études montrent que les végétariens ou les végans, deux types de populations qui ne mangent ni viandes, ni poissons ont très souvent un IMC qui est plus bas que chez les autres personnes. Les vegans sont autour de 23, les omnivores sont à 28, proche de 28, une situation de surpoids. 

On se souvient que 80-90% des diabétiques sont en surpoids, il y a un lien entre surpoids et diabètes, donc en théorie, si je contrôle mon poids, j’évite aussi le diabète de type 2.

Comment peut-on perdre du poids avec une alimentation complète à base de plantes ?

L’avantage d’une telle alimentation, c’est qu’elle est simple, pas de calcul des calories, pas de régime, ni de restriction alimentaire, ou de pilules magiques, Pourquoi ?

Parce que la nutrition ABV est pauvre en calorie et riches en micronutriments, tout en étant équilibré si c’est bien planifié.

Il y a 80 à 90% d’eau dans les fruits et légumes, et donc vous pouvez en mangez autant que vous pouvez le supporter, sans conséquence pour votre poids, et c’est riche en vitamines, en minéraux, en antioxidants, en fibres, etc.. Pauvres en graisses, en protéines, et en carbohydrates, peu de calories !

Une alimentation complète à base de plantes, c’est bon pour perdre de poids, et c’est bénéfique pour la santé.  Certains légumes peuvent donner des gaz, certains aliments dans la famille des choux vont fermenter dans l’intestin et ça fait mal au ventre, il faut dans ce cas, en réduire la consommation, si on a le colon sensible, c’est mon cas.

On aborde la satiété qui nous permet de limiter notre prise de nourriture. Pourquoi ? Pendant la prise de nourriture, l’estomac communique avec notre cerveau, par des milliers de fibres nerveuses, le cerveau dit STOP, j’en ai assez, et le désir de manger est régulé par un effet sur les centres cérébraux de la faim.  Comme les portions ne se valent pas en termes de calorie, on voit l’importance que revêt la satiété. Regardez le schéma ci dessous pour comprendre:

Mais que se passe-t-il si on arrête la viande ou le poisson ?

Les études montrent que viandes et poissons, en termes de nutrition, ne sont pas indispensables si l’alimentation complète ABV est bien faite et équilibrée, et si les apports en vitamines B12 sont couverts, par un supplément ou des aliments qui en contiennent (NORI, algues, préparation de levures, et les légumes bio sur des terres saines riches en microorganismes, les pesticides, les fongicides tuent ces microorganismes et rendent le sol stérile de vie, la vitamine B12 du sol est éliminée, etc…).

Une alimentation complète ABV c’est en moyenne 360 calories en moins par jour, c’est ce que les régimes tentent d’enlever du repas, pour perde du poids, et on peut manger ce qu’on veut, autant qu’on veut grâce à cette alimentation complète ABV.

Les végétariens tendent à brûler plus de calories en stimulant une enzyme la cartinine palmitoyltransférase.

D’après 20 études depuis 1990, de manière consistante, les végans sont en général plus mince que tous les autres groupes d’individus. On enregistre de manière constante une baisse d’IMC et une baisse des graisses corporelles. (AHS-2 /75 000 participants dont 5000 vegans)

EPIC PANACEA, est une autre étude d’envergure (European Prospective Investigation into Cancer, Activity, Nutrition, Alcohol and Cessation of Smoking 370 000 sujets dans 10 pays !!)  Il s’agit de la plus grande étude pour comprendre le lien entre le poids et la consommation des viandes.

Cette étude conclue que la consommation des viandes est associée avec des gains de poids, à nombre égal de calories, les plus gros mangeurs de viande, ont plus de poids que les autres.  Et il semble que le poulet soit la plus grasse des viandes…Le poulet industriel est passé de 2g à 23gr de graisses en 100 ans, soit 10 fois plus gras, ce qui explique ses effets sur la prise de poids.

Manger ABV est bon, réduit le poids et permet d’être en meilleure santé physiquement et mentalement.

Manger de la viande est associé avec un gain de poids, et des problèmes de santé comme trop de LDL dans le sang, qui conduit à une résistance à l’insuline, donc diabètes type 2, avec ses complications, problèmes au yeux, aux reins, amputation, voir décès chez de jeunes adultes qui étaient malheureusement diabétiques depuis l’enfance.

Le fléau de l'obésité: Que faire (Partie 2)
Retour à l'accueil