Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
David Ruffieux - Thérapeute nutritionniste
David Ruffieux - Thérapeute nutritionniste
Menu
"On ne peut pas vivre sans viande ou vivre végane..."

"On ne peut pas vivre sans viande ou vivre végane..."

La médecine allopathique est orientée vers la délivrance de médicaments. Les médecins sont sans cesse sollicités par les groupes pharmaceutiques pour promouvoir tel médicament ou autre, avec parfois de sérieux risques pour la santé. (15 000 décès en France par empoisonnement). Certain(es) résistent à ces pressions, il faut le noter.

Ce qui est dommage, et irresponsable, c’est que nombre de médecins, diététiciennes, nutritionnistes ne délivrent pas les informations correctes sur la nutrition, pour laquelle ils devraient être formés.

On a souvent des témoignages de patients à qui on donne des informations fallacieuses (“on ne peut pas vivre sans viande ou vivre végane...”, celui-ci est un grand classique de réponse de beaucoup de professionnels de la santé dans ce pays).

La nutrition est si peu évoquée dans les cabinets, et beaucoup de médecins et de diététiciens se moquent de vérifier que leurs patientes se supplémentent correctement en B12, et de diagnostiquer correctement des carences, ou des troubles fonctionnels causés par une mauvaise alimentation. La micronutrition, n’en parlons pas.

En outre, dans les médias, on voit une diabolisation larvée du végétalisme, par exemple, braquage des médias sur les parents qui rendent malades leurs enfants par ignorance souvent (sans préciser que dans la grande immense majorité des cas, il n’y a pas de problème). Mais il suffit d’un cas dans la presse, pour jeter l’opprobre sur tous les végétaliens. Le dommage causé est énorme et nous fait perdre des années de saine éducation.

Les médias s’en donnent à cœur joie. N’oublions pas que la publicité des grands groupes alimentaires permet à ces médias d’exister. Il est donc évident qu’ils ne mordront pas la main qui les nourrit...

Aussi n’est-il pas rare de lire des titres qui suscitent l’inquiétude: “Les erreurs à ne pas faire quand on devient végétarien.” Être végétarien sans carences”. “Votre enfant peut-il être végétarien?” Tout est fait pour créer le doute, l’angoisse, au lieu de clairement expliquer les faits et les résultats de la recherche scientifique. Mais tout cela, se résume souvent à une question de fric et de contrôle de la pensée. Et la mauvaise foi est palpable.

On conseille donc aux lecteurs inquiets, de bien consulter le médecin avant de passer à un régime végétarien, comme si cela était une tâche difficile avec des risques pour la santé. Mais quand ces mêmes médecins, “experts” et “nutritionnistes” des magazines affirment en même temps, que le végétalisme est dangereux notamment pour les enfants (ça les rendrait “petits et bêtes”, peut-on vraiment aller chercher des conseils chez des gens mal formés, de mauvaise foi, qui déshonorent leur profession en particulier et la science en général?

Sans compter que dire à des enfants qu’ils seront “petits et bêtes” est la meilleure façon de perturber leur équilibre psychologique et de les isoler.
En un mot. Lamentable.