Le cancer du sein
 
Le cancer du sein est fortement lié à l'alimentation, pas le gène BRCA-1/2 (3% des cas), le taux élevé de cholestérol, les œstrogènes, l'âge tardif de la ménopause jouent un rôle dans l'initiation du cancer, mais ce n'est pas la fin de l'histoire; la consommation élevée de viandes et de glucides raffinés aggravent les problèmes physiologiques qui contribuent à une plus forte incidence de cancer du sein au niveau mondial.
 

The Czech National Cancer Registry (CNCR)

Un régime à base de plantes maintient le niveau des œstrogènes plus bas au cours de la vie d'une femme, ce qui est bénéfique. Dans la Chine rurale, l'incidence du cancer du sein est faible, comme le niveau de cholestérol sanguin, et on trouve de 8 à 9 ans de moins d'exposition aux œstrogènes. Un régime de viandes-produits laitiers-hydrates de carbones raffinés a des effets sur notre équilibre hormonal pouvant créer des problèmes de santé. La nourriture affecte les niveaux hormonaux et cela est très pertinent pour la prévention du cancer du sein.

Chez les filles nourries avec moins de gras, et un régime modéré à base de plantes, les hormones féminines sont en baisse de 20-30% et plus encore pour la progestérone. D'autres facteurs environnementaux comme 
les polychlorobiphényles (PCB), ou les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), ne sont pas considérés comme jouant un rôle dans l'apparition du cancer du sein. La thérapie de remplacement hormonale augmente le risque de cancer du sein; dans l'étude Women's Health Initiative (WHI) et l'étude Cœur et Remplacement œstrogène / progestine (HERS) montrent de 26 à 30% d'augmentation du cancer du sein.

Il y aussi la chirurgie (mastectomie), prendre le tamoxifène toute votre vie, ou une nutrition à base de plantes et l'activité physique postménopause, pour vous protéger contre le cancer du sein.

 

Le cancer colorectal

L'incidence mondiale du cancer colorectal varie considérablement d'un pays à l'autre, les pays développés ayant une incidence plus élevée que les pays en développement. La République tchèque a 34,19 cas par 100 000 alors que le Bangladesh a 0,63. Voyez les chiffres ci-dessous. Les Anglo-Saxons ont les taux les plus forts, la Nouvelle-Zélande bat tous les records (très gros mangeurs de viandes). Le Japon a le taux le plus faible.

 

 

Tendances de l'incidence du cancer colorectal dans certains pays: taux normalisé selon l'âge (W) par 100 000 hommes

 

Tendances de l'incidence du cancer colorectal dans certains pays: taux normalisé selon l'âge (W) pour 100 000 femmes
 
 
Le mauvais mode de vie et l'alimentation sont des causes importantes du cancer colorectal. Ce ne sont pas les gènes, si nous en venons à étudier les populations migrantes et la distribution mondiale de l'incidence, ce cancer est clairement un cancer d'un monde prospère, axé sur un mode de vie occidental et des pays en développement adoptant le même mode de vie. Plus de viandes rouges, de viandes transformées, plus de sucres, plus de graisses, des graisses abdominales, et la consommation d'alcool, causent le cancer colorectal. Voir les deux études ci-dessous. En particulier, l'étude EPIC a recueilli des données sur l'apport des fibres alimentaires chez 519 000 personnes à travers l'Europe.
 

 

Dans les populations à faible apport moyen de fibres alimentaires, un doublement approximatif de la consommation totale de fibres des aliments pourrait réduire le risque de cancer colorectal de 40%. Certaines recherches montrent qu'une nutrition élevée en tous les types de fibres, pas seulement un type, et aussi faible en aliments à base de produits issus des animaux peuvent prévenir le cancer colorectal. La preuve est solide. Et nous n'avons pas besoin de savoir, laquelle de ces milliers de molécules agissent mieux ou non, ou moins ou pas, car la nutrition végétale entière bénéficie plus que les composés isolés.


En outre, certaines données indiquent que les suppléments de calcium, le lait, peuvent être protecteur, cependant, ce dernier n'est nécessaire pour recommander plus de calcium, car les régimes à base de plantes donnent de meilleurs avantages (voire équivalents) sans les effets négatifs potentiels d'une plus forte consommation de calcium ou de lait. Les gènes à eux seuls ne rendent pas compte de l'explosion de l'incidence du cancer colorectal dans le monde, les données indiquent clairement que le mode de vie sain et une nutrition végétale entière peut certainement aider les individus qui ont des cas familiaux héréditaires et une prédisposition génétique, en influençant un résultat incertain. Mieux vaut manger vos légumes, que pas ou pas assez, si vous êtes sujet à risque.


Cancer de la prostate


Les taux de cancer de la prostate varient considérablement d'un pays à l'autre, les taux élevés se retrouvent dans les sociétés développées du monde occidental et dans les pays en développement chez les personnes ayant un mode de vie occidental. Nous voyons un modèle similaire à celui du cancer colorectal en termes d'incidence.
Les produits laitiers, le lait, sont la principale cause de cancer de la prostate comme le montre une étude de Harvard de 2001. Les sujets qui consomment le plus de produits laitiers ont doublé jusqu'à quadruplé le risque de développer un cancer de la prostate. Il existe un grand nombre de publications qui montrent que la nutrition à base animale est associée au cancer de la prostate. Et pourquoi? En raison de leur teneur en calcium et en phosphore, en partie, et aussi en raison du facteur de croissance insuline-like 1 (IGF-1) qui est un promoteur ou prédicteur du cancer, à peu près comme le mauvais cholestérol (LDL) est un marqueur des maladies cardiaques.

Les aliments à base d'animaux élèvent l'IGF-1 dans le sang, et cette hormone dans des conditions nutritionnelles insalubres devient plus active et inhibe l'élimination des cellules vieilles plus enclines à l'initiation du cancer.

En résumé, guérir le cancer, c’est très souvent le prévenir. Une nutrition complète à base végétale a un effet protecteur sur nos cellules, réduisant les phénomènes biochimiques et moléculaires négatifs, qui font pencher l'équilibre complexe au sein de nos cellules, vers l'inititiation cancéreuse.

 

Comment se prémunir contre le cancer avec une alimentation complète à base végétale (ABV)
Retour à l'accueil